Institut de Médecine Régénérative 

de l'Appareil Locomoteur

Prp - Plasma enrichi en plaquettes - Cellules souches - 

Cellules régénératrices  autologues - Tendinopathies - Arthrose

# Depuis janvier 2010, nous traitons 1200 patients par an, dans le service, par injection de PRP. Ci dessous les données des  études menées dans notre service : 

 

Le Centre d’Imagerie Ostéo-articulaire de la Clinique du Sport de Bordeaux, avec une expérience de 3 ans (en 2011) de traitement en pratique clinique par PRP de la pathologie tendineuse a été choisie. Afin d’optimiser cette étude prospective, nous avons récupéré les données de cette expérience bordelaise et réalisé une étude clinique rétrospective sur les 408 patients inclus dans la Clinique du Sport de Bordeaux. Une évaluation échographique et fonctionnelle avec suivi sur une moyenne de 20.2 mois été réalisée. Le modèle de PRP injecté suivait exactement le même protocole de fabrication que lors de l’étude animale, avec validation par cytométrie en flux avant injection.

Nos résultats retrouvent une diminution échographique significative de la taille des lésions tendineuses avec amélioration fonctionnelle également significative à moyen et long terme avec un indice de satisfaction supérieur à 88% prouvant l’effet bénéfique de l’injection intra tendineuse sous contrôle échographique de PRP avec suivi à long terme. En cas de non amélioration clinique et échographique à 6 semaines, l’injection d’une seconde dose de PRP de 3 ml n’a montré aucune efficacité à court terme.. En revanche, nos résultats suggèrent cependant une efficacité sur le long terme de 2 injections de PRP chez ces patients, Le principal biais de nos études cliniques est évidemment l’absence de groupe témoin, même si celle ci nous a permis d’évaluer la bonne tolérance clinique et l’efficacité du même protocole de fabrication de PRP que celui utilisé sur modèle animal

 

 In THESE POUR LE DIPLOME D’ETAT DE DOCTEUR EN SCIENCE, Benjamin DALLAUDIERE

UNIVERSITE DE PARIS. DIDEROT (Paris 7°) ECOLE DOCTORALE : B2T, 20 Sept 2013

 Evaluation in vivo de l’efficacité des anti-angiogéniques et du PRP injectés en intra-tendineux sous contrôle échographique pour le traitement des tendinopathies. https://www.dropbox.com/s/kovlxhoizh2ypoj/THESE%20DALLAUDIERE%2029%20MAI.doc




 # Étude prospective sur le tendon calcanéen (présentée en communication orale et publiée dans le JTS


Série prospective de 32 patients consécutifs : 27 hommes, 5 femmes, moyenne d’âge de  41 ans (26 - 74 ans)
 
Tous les patients présentaient une tendinopathie calcanéenne évoluant depuis plus de 6 mois malgré un traitement conservateur, avec fissure intra tendineuse confirmée par l’échographie
Tous les patients ont eu une injection unique échoguideé de 3 cc de concentré plaquettaire autologue, avec mise au repos relatif pendant 1 mois
.
Tous les patients ont eu une échographie de contrôle à 1 mois, à 2 mois et à 3 mois.
Tous les patients ont été rappelés par téléphone à 6 mois et à un an par une secrétaire du service pour évaluer leur indice de satisfaction concernant la douleur et la reprise de l’activité (coté de 0 à 100 %) : 22 patients ont répondu à 6 mois et à un an.
Résultats :

Série prospective de 32 patients consécutifs de janvier 2011 à mai 2011.

Sur le plan échographique : 

22 patients cicatrisés (fissure totalement comblée par du tissu fibrocicatriciel hétérogène ) à 1 mois (69%) et 6 patients supplémentaires cicatrisés à 2 mois, soit 88% de cicatrisation à 2 mois avec une seule injection. A 3 mois : réalignement fibrillaire au sein de la zone cicatricielle pour les 28 patients cicatrisés.

10 patients avec fissure persistante à 1 mois et 4 patients avec fissure persistante à 2 mois et à 3 mois.

4 patients opérés (12%)

Aucune complication à déplorer dans cette série.

 

Indice de satisfaction :

A 6 mois :

Sur les 22 réponses : 17 patients avec plus de 70% d’amélioration (78% des réponses), dont 13 satisfaits à 100% (59% des réponses), 5 patients non améliorés, dont 4 patients opérés

A 12 mois :

Sur les 22 réponses : 15 patients avec plus de 70% d’amélioration (68% des réponses), dont 10 satisfaits à 100% (46% des réponses), 3 patients jugeant l’amélioration inférieure à 50% (14% des réponses) et 4 opérés car non améliorés (18% des réponses).

Sur le plan de la douleur pure : 14 patients n’avaient plus de douleur à 1 an (64% des réponses) et 4 patients avaient une diminution des douleurs de plus de 50% (18% des réponses) : on retrouvait les 4 patients opérés non améliorés (18% des réponses).

 

# Etude prospective sur le tendon conjoint des épicondyliens latéraux (Publié dans le JTS)


Matériel et méthode : étude prospective incluant 26 patients présentant une tendinopathie latérale fissuraire du coude confirmée par échographie évoluant depuis plus de 6 mois. Chaque patient était traité par une injection intra fissuraire de PRP sous guidage échographique puis réévalué à 1 et 3 mois. L’efficacité du traitement était jugée sur l’évolution de la douleur (échelle verbale simple (EVS)), du score algo-fonctionnel quick DASH et de critères échographiques (présence et taille de la fissure, hyperhémie en doppler cotée de 0 à 2).  


Résultats : l’EVS était améliorée de façon significative à 1 mois (p‹0,0001) et 3 mois (p‹0,0001) de même que le score quick DASH à 1 mois (p‹0,0001). Un mois après l’injection de PRP, on observait  une disparition de la fissure chez 65% des patients et une diminution de sa taille chez  27%. Aucune complication n’a été notée lors de la procédure (absence de complications hémorragiques, allergiques) ou lors du suivi des patients, notamment pas d’infection, de rupture tendineuse ou de lésion nerveuse. Quelques patients ont cependant mentionné une exacerbation de la douleur durant les deux jours suivant l’injection, cependant bien soulagée par les antalgiques simples.

Lors de la première consultation de contrôle réalisée un mois après l’injection de PRP, 58 % des patients avaient une diminution de la douleur de plus de 25 points sur l’échelle EVS et 34 % présentaient une diminution du score Quick DASH de plus de 25 points.

Le traitement a été efficace cliniquement chez près de 62 % des patients dès le premier mois et chez 77 % au troisième mois.

Sur l’échographie de contrôle réalisée un mois après l’injection de PRP autologue, 92 % des patients avaient soit une disparition de la fissure (65 %), soit une diminution de sa taille (27 %) et parmi les neuf patients qui présentaient une fissure persistante sur l’échographie réalisée le premier mois, cinq n’avaient plus de fissure sur l’échographie réalisée deux mois après l’injection de PRP.


# Etude sur la pubalgie par tendinopathie fissuraire du long adducteur (présentée en communication orale)


 

Tous les patients présentaient une pubalgie avec fissure du tendon du long adducteur, confirmée par échographie et IRM.

Toutes les échographies, les IRM et les injections de PRP ont été réalisées par un seul radiologue spécialisé en imagerie ostéo-articulaire avec une expérience de plus de 10 ans (Dr A.Silvestre). L’échographe est un Philips IU22  équipé d’une sonde linéaire haute fréquence L17-5 et l'IRM une GE Discovery MR 450, 1.5 T. 

Le tendon du long adducteur a été étudié à la fois dans le plan transverse et le plan longitudinal en échographie et IRM (séquence T1 et DP fatsat)  dans les 3 plans.


 Le diagnostic de tendinopathie fissuraire a été basé sur la présence en échographie de zones de remaniements architecturaux et de fissures ou ruptures intra tendineuses avec perte de l’échostructure tendineuse fibrillaire normale. Les fissures intra tendineuses étaient identifiées comme des plages anéchogènes sans fibres intactes retrouvées en leur sein ou comme des plages hypoéchogènes d’interruption des fibres.

Le nombre et la taille des fissures dans les 2 plans étaient notés. Enfin, la néovascularisation était recherchée systématiquement au Doppler couleur.

En IRM, les fissures étaient définies par un hypersignal franc et  linéaire du tendon en DP fatsat Injection du concentré plaquettaire autologue


Matériel et méthode :

 

Nombre de patients traités par PRP : 20 (19 hommes et 1 femme) 

Moyenne d’âge 34 ans (extrêmes 18 et 59 ans)

 

Après la procédure, les patients étaient renvoyés à domicile avec 3 semaines de repos sportif complet.

 Il leur était conseillé en cas de douleur de prendre des antalgiques simples de type paracétamol

 mais pas d’anti inflammatoire non stéroïdiens.

 

La kinésithérapie n’était commencée qu’après la 3° semaines (travail excentrique sous maximal).

 

Tous les patients étaient revus à 1 mois par le chirurgien spécialiste de la paroi abdominale.


 Résultats 

 


Reprise sans douleur au 2° mois : 12 (soit 60%)

 

Echec du traitement : persistance des douleurs à la reprise : 8 (soit 40%)

 

---------------------


Publications :


# Traitement des tendinopathies latérales chroniques fissuraires du coude par injection de plasma enrichi en plaquettes autologue

Référence: JTS286

Titre de la revue: Journal de Traumatologie du Sport

Auteur correspondant: Dr. A. Silvestre

Premier auteur: Dr. A. Silvestre

Reçu chez Elsevier le: 30-JUL-2012

Information pour les citations: Vol 29/3 pp 145-155

Information DOI: 10.1016/j.jts.2012.07.00.



# Efficacy of intra-tendinous injection of platelet-rich plasma in treating tendinosis: comprehensive assessment of a rat model.

Dallaudière B, Lempicki M, Pesquer L, Louedec L, Preux PM, Meyer P, Hummel V, Larbi A, Deschamps L, Journe C, Hess A, Silvestre A, Sargos P, Loriaut P, Boyer P, Schouman-Claeys E, Michel JB, Serfaty JM.

Eur Radiol. 2013 Jun 26. [Epub ahead of print]

PMID: 23801419

Efficacy of second intra-tendinous platelet-rich-plasma injection in case of incomplete response of the first injection: Three-year follow up experience.Diagnostic and Interventional Imaging (2013), http://dx.doi.org/10.1016/j.diii.2013.05.010B. Dallaudière, P. Meyer, V. Hummel, A. Perozziello, A. Peuchant, M.-H. Moreau-Durieux, A. Silvestre, E. Pelé, N. Wakim, P. Loriaut, P. Boyer, E. Schouman-Claeys, J.-M. Serfaty, L. Pesquer

 “Intérêt D’une Deuxième Injection Rapprochée de Plasma Enrichi En Plaquettes Dans La Tendinopathie En Cas D’efficacité Partielle de La Première Injection : Évaluation Sur Un Suivi de Trois Ans,” Journal de Radiologie Diagnostique et Interventionnelle 94, no. 9 (September 2013): 882–888, doi:10.1016/j.jradio.2013.02.023.


# Achilles tendinopathy recovery after a single autologous PRP injection monitored by ultrasound

Tendinopathie calcanéenne traitée par une injection unique de PRP autologue avec suivi échographique

          A. Silvestre , A. Peuchant, O. Bausset, J. Magalon, G. Magalon, N. Serratrice


 Journal de Traumatologie du SportVolume 31, Issue 2, June 2014, Pages 94–100


DOI: 10.1016/j.jts.2014.03.004

 

Résumé

Contexte

La tendinopathie calcanéenne reste souvent chronique et rebelle aux traitements conservateurs. Dans ce contexte, le plasma riche en plaquettes autologue (PRP) peut représenter une alternative intéressante.

Méthodes

Cette étude, monocentrique, prospective et descriptive, menée de janvier 2011 à mai 2011, comprenait 32 patients pratiquant un sport au niveau compétitif ou amateur et souffrant de tendinopathie calcanéenne chronique diagnostiquée par échographie. Le traitement a consisté en une injection unique de PRP directement dans le tendon calcanéenne, sous contrôle échographique. Les fissures ont été doucement remplies sans endommager le tendon sain environnant. Le PRP a été systématiquement caractérisé avant son administration. La régénération du tendon a été suivie par échographie à 1, 2, et 3 mois après l’injection, ainsi que la réponse clinique par un test algofonctionnel. Un score de satisfaction a été proposé à 6 et 12 mois par appel téléphonique.

Résultats

Vingt-deux patients (69 %) à 1 mois et 18 patients (88 %) à 2 mois ont été complètement cicatrisés, avec réalignement fibrillaire de la zone cicatricielle à l’échographie et diminution de l’hypervascularisation au Doppler à 3 mois. Sur les 22 réponses obtenues à la fin du protocole, 14 patients ont déclaré une amélioration complète en termes de satisfaction avec une réduction significative de la douleur (p < 0,05), 4 patients ont rapporté une réduction significative de la douleur de plus de 50 % (p < 0,05). Seuls 4 patients n’ont pas répondu au traitement et ont été opérés secondairement.

Conclusions

Une injection unique de PRP autologue est efficace dans le traitement des tendinopathies chroniques d’Achille. Le guidage par échographie permet l’injection de PRP directement dans la partie lésée du tendon avec une grande précision.



# Combined intra-tendinous injection of Platelet Rich Plasma and bevacizumab accelerates and improves healing compared to Platelet Rich Plasma in tendinosis: comprehensive assessment on a rat model.


Dallaudiere B, Zurlinden O, Perozziello A, Deschamps L, Larbi A, Louedec L, Pesquer L, Benayoun Y, Silvestre A, Serfaty JM.

Muscles Ligaments Tendons J. 2014 Nov 17;4(3):351-356. eCollection 2014 Jul.


# Intratendinous injection of platelet-rich plasma under US guidance to treat tendinopathy: a long-term pilot study.
Dallaudière B1, Pesquer L2, Meyer P2, Silvestre A2, Perozziello A3, Peuchant A2, Durieux MH2, Loriaut P4, Hummel V5, Boyer P4, Schouman-Claeys E6, Serfaty JM7.
J Vasc Interv Radiol. 2014 May;25(5):717-23. doi: 10.1016/j.jvir.2014.01.026. Epub 2014 Mar 20.

 
Abstract
PURPOSE:
To assess the potential therapeutic effect of intratendinous injection of platelet-rich plasma (PRP) under ultrasound (US) guidance to treat tendon tears and tendinosis in a pilot study with long-term follow-up.
MATERIALS AND METHODS:
The study included 408 consecutive patients referred for treatment by PRP injection of tendinopathy in the upper (medial and lateral epicondylar tendons) and the lower (patellar, Achilles, hamstring and adductor longus, and peroneal tendons) limb who received a single intratendinous injection of PRP under US guidance. Clinical and US data were retrospectively collected for each anatomic compartment for upper and lower limbs before treatment (baseline) and 6 weeks after treatment. Late clinical data without US were collected until 32 months after the procedure (mean, 20.2 months). The McNemar test and regression model were used to compare clinical and US data.
RESULTS:
QuickDASH score, Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis Index (WOMAC) score, and residual US size of lesions were significantly lower after intratendinous injection of PRP under US guidance at 6 weeks and during long-term follow-up compared with baseline (P < .001 in upper and lower limb) independent of age, gender, and type of tendinopathy (P > .29). No clinical complication was reported during follow-up.
CONCLUSIONS:
Intratendinous injection of PRP under US guidance appears to allow rapid tendon healing and is well tolerated.

 

 

#  Combined use of platelet rich plasma & micro-fat in sport and race horses with degenerative joint disease: preliminary clinical study in eight horses 

Bembo F., Eraud J., Philandrianos C., Bertrand B., Silvestre A., Veran J., Sabatier F., Magalon G., Magalon J.

Vol. 6  >  Vol. 6 (No. 2) Original Article, 198 - 204 - Muscle, Ligaments and Tendons Journal



#  Intra articular injection of mesenchymal stem cells (msc) and Platelet rich plasma (prp) to treat patellofemoral oseoarthritis: Preliminary results of a long term pilot study

 

Julien Pintat, MD; Alain Silvestre, MD; Guy Magalon,

MD, PhD; Alain Pierre Gadeau, PhD; Lionel Pesquer, MD; Anne Perozziello,

MD; Alain Peuchant, MD; Charbel Mounayer, MD, PhD; Benjamin Dallaudière,

MD, PhD

 

J Vasc Interv Radiol. 2017 Oct 12. pii: S1051-0443(17)30753-4. doi: 10.1016/j.jvir.2017.08.004. PMID: 29031987


Objective: To assess the efficacy and safety of concomittant intra articular (IA) knee

injection of both mesenchymal stem cell (MSC) and platelet rich plasma (PRP) under

fluoroscopy guidance to treat patellofemoral osteoarthritis (OA).

Material and methods: This prospective study included 19 consecutive patients referred for

treatment by MSC and PRP IA injection under fluoroscopy guidance of symptomatic

patellofemoral chondropathy with conservative treatment failure. Clinical and Magnetic

Resonance (MR) data including T2 mapping sequence were prospectively collected before

and 6 months after the treatment. Late clinical data without MR were collected until 12

months after the procedure.

Results: Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis Index (WOMAC) score

was significantly lower after IA injection of MSC and PRP under fluoroscopy guidance at 6

months and during long term follow-up compared with baseline (mean value decreased from

34.3 to 14.2 ; p<0.0018). No clinical complication was reported during follow up. Concerning

MRI, no significant difference was noted on imaging follow up concerning the grade, surface

and T2 value of the chondral lesions (p>0.375).

Conclusion: IA injection of both MSC and PRP in early patellofemoral osteoarthritis appears

to allow functional improvement.


 

 

 



 

Communications orales

 

 

 

 

27èmes
ateliers de la SIMS
Société d’Imagerie Musculo-Squeletti

Injection de PRP et tendon calcanéen

Alain Silvestre (Bordeaux)

27° Ateliers de la SIMS

24 Septembre 2011 - Bordeaux

http://www.sims-asso.org/prog-septembre2011.pdf



Injection de facteurs plaquettaires autologue et Pubalgie

Alain SILVESTRE, Bordeaux

Première Journée Nationale sur la Pubalgie 

Vendredi 5 octobre 2012 - Centre de Congrès Mercure Cité Mondiale - Bordeaux

 



Traitements par Platelet-Rich-Plasma des tendinopathies : Etude sur modèle murin et applications cliniques

Journées Françaises de radiologie - 19 au 24 Oct 2012 - Paris

Benjamin.Dallaudière MD PhDc 1,2,3, Marta Lempicki MD 1,3, Lydia Deschamps MD 4 , Agathe Hess MD 1,3 ,Pierre-Marie Preux MD PhD 5, Lionel Pesquer MD 6, Philippe Meyer MD 6, Marie Hélène Moreau Durieux MD 6, Alain Silvestre MD 6, Brigitte Escoubet MD PhD 3,7, Yohan Benayoun MD 8 , Elisabeth Schouman-ClaeysMD PhD 1,3, Jean Baptiste Michel MD PhD 2,3,, Jean Michel Serfaty MD PhD 1,2,3.

 

1 Service de Radiologie, Hôpital universitaire Bichat, Paris, France

2 Inserm U698, Hôpital universitaire Bichat, Paris, France

3 : Université Paris Diderot.

4 :Service d’Anatomopathologie, Hôpital universitaire Bichat, Paris, France

5 :Laboratoire de Biostatistiques, Université de Médecine,Limoges, France.

6 :Clinique du Sport, Bordeaux, France.

7 :Institut Claude Bernard, Hôpital universitaire Bichat, Paris, France.

8 :Service d’Ophtalmologie, Université de Médecine,Limoges, France


http://jfr.sfrnet.cyim.com/jfr/JFR2012/04-programme/01-le-programme-complet-/index.phtml#



Dosages sériques par technique ELISA des Interleukines et du VEGF après injection intratendineuse de PRP sur modèle murin de tendinopathie

Benjamin.Dallaudière MD, Lionel Pesquer MD, Liliane Louedec BsC, Anne Perrozzielo MD, Philippe Meyer MD  , Alain Silvestre MD, Elisabeth Schouman-Claeys MD-PhD, Marie-Hélène Moreau-Durieux 

 MD, Jean Baptiste Michel MD-PhD, Jean Michel Serfaty MD-PhD. 

 

Congrès national de la SIMS - 28 - 29 Juin 2013 - CNIT Paris

http://www.sims.mcocongres.com/upload/2013-programme-sims.pdf


 

Comparaison du traitement combiné par Anti-angiogéniques (AA) et Platelet-Rich-Plasma (PRP) 
vs PRP seul dans les tendinopathies : étude sur modèle murin
B.Dallaudière 1,2,3 , O.Zurlinden 1,2,3 , L.Deschamps 4
 , A.Perozziello 5
, L.Pesquer 6
, P.Meyer 6
MH.Moreau Durieux 6
, A.Silvestre 6
, B.Escoubet 3,7, Y.Benayoun 8
 , A.Larbi 9
, D.Millon 9
E.Schouman-Claeys 1,3, JB.Michel 2,3, JM.Serfaty 1,2,3
.
Journées Françaises de radiologie – 23 sept 2013 - Paris
Comparaison du traitement combiné par Anti-angiogéniques (AA) et Platelet-Rich-Plasma (PRP) 
vs PRP seul dans les tendinopathies : étude sur modèle murin
B.Dallaudière 1,2,3 , O.Zurlinden 1,2,3 , L.Deschamps 4
 , A.Perozziello 5
, L.Pesquer 6
, P.Meyer 6
MH.Moreau Durieux 6
, A.Silvestre 6
, B.Escoubet 3,7, Y.Benayoun 8
 , A.Larbi 9
, D.Millon 9
E.Schouman-Claeys 1,3, JB.Michel 2,3, JM.Serfaty 1,2,3
.
Journées Françaises de radiologie – 23 sept 2013 - Paris

Comparaison du traitement combiné par Anti-angiogéniques (AA) et Platelet-Rich-Plasma (PRP)

vs PRP seul dans les tendinopathies : étude sur modèle murin

B.Dallaudière 1,2,3 , O.Zurlinden 1,2,3 , L.Deschamps 4, A.Perozziello 5, L.Pesquer 6, P.Meyer 6

,  MH.Moreau Durieux 6, A.Silvestre 6, B.Escoubet 3,7, Y.Benayoun 8, A.Larbi 9, D.Millon 9

, E.Schouman-Claeys 1,3, JB.Michel 2,3, JM.Serfaty 1,2,3.

Journées Françaises de radiologie – 23 sept 2013 - Paris

 


 

Exposition scientifique Journées Française de Radiologie Paris 2015

OA-WS-1 - Etude préliminaire de l’injection intra articulaire de cellules souches mésenchymateuses et de plasma enrichi en plaquette (PRP) dans le traitement de l’arthrose focale fémoro patellaire.

Julien Pintat, Alain Silvestre, Guy Magalon, Alain Peuchant, Alain Gadeau, Lionel Pesquer, Anne Perozziello, Charbel Mounayer, Benjamin Dallaudière

 

 

J. Pintat
1
, A. Silvestre
2
, G. Magalon
3
, A. Peuchant
2
, A. Gadeau
4
,
L. Pesquer
2
, A. Perozziello
5
, C. Mounayer
1
, B. Dallaudi

 

J. Pintat
1
, A. Silvestre
2
, G. Magalon
3
, A. Peuchant
2
, A. Gadeau
4
,
L. Pesquer
2
, A. Perozziello
5
, C. Mounayer
1
, B. Dallaudi